•    |  


UNE CHOUCROUTE “HOMEMADE”

UNE CHOUCROUTE “HOMEMADE” : À VOS BOCAUX !

1024 1024 Delphine Remy

Après avoir parlé en long et en large des bienfaits des aliments fermentés dans “Pourquoi les aliments fermentés sont-ils si bons pour nous ?” et des bases du processus de fermentation dans « ATELIER FERMENTATION : LES BASES”, à vos bocaux pour profiter d’une délicieuse choucroute pendant 6 mois. 30 minutes montre-en-main et bye bye aux probiotiques chers comme bonbon !

Temps de préparation 30 minutes

Ingrédients
2 choux (2.2 kg)
1/4 cup (50 gr) de sel (*)
1-2 cuillères à soupe de graines de carvi (facultatif, mais elles ajoutent un délicieux goût à la choucroute)
2 bocaux (type mason jars) de 1 litre ou un bocal de 2 litres avec les poids et le couvercle dont je parle dans le poste précédent (**)

*La quantité de sel devrait être de plus ou moins 2% du poids total. Si vous avez une balance digitale, ça vaut la peine de peser le sel et le chou pour être sûr d’avoir le bon ratio, autant mettre les chances de votre côté ! Utilisez un sel de super bonne qualité.
**Cette recette donne 2 kg de choucroute, vous aurez donc besoin de 2 bocaux de 1 litre ou un grand bocal de 2 litres.

Instructions
On lave tout impeccablement – Lavez bien tout l’équipement, le plan de travail, vos mains et les bocaux pour éviter les bactéries indésirables.
J’ai décidé de préparer deux choux différents, un vert et un rouge. Je n’ai jamais réussi à faire sortir suffisamment de jus du chou rouge, mais je voulais réitérer l’expérience.

 

UNE CHOUCROUTE “HOMEMADE”

Coupez le chou en lamelles – Débarrassez-vous des feuilles extérieures et du cœur du chou. Gardez-le bien car nous l’utiliserons comme poids pour garder le chou en-dessous du niveau du liquide. Coupez le chou en 4 pour ensuite le découper en lamelles plus facilement. Coupez des lamelles assez fines. Vous pouvez utiliser un robot ménager ou une mandoline si vous en avez, cela vous fera gagner du temps si vous faites une grande quantité.

UNE CHOUCROUTE “HOMEMADE”

UNE CHOUCROUTE “HOMEMADE”

Ajoutez le sel et opération massage – Placez les lamelles de chou dans un grand bol. Saupoudrez de sel, ensuite massez le chou pendant 10 minutes. Du moins, c’est ce que disent toutes les recettes sur internet ! Pas vraiment 10 minutes en fait ! Mesdames, si vous n’avez pas encore fait vos exercices de bras cette semaine, eh bien, je vous promets que ce massage fera l’affaire ! Vous verrez que le chou commence à devenir plus brillant et à dégager du liquide.

UNE CHOUCROUTE “HOMEMADE”

Comme mon mari m’a piqué mes grands saladiers pour faire pousser ses tomates et ses herbes, j’ai dû me rabattre sur de grands tupperwares en plastique – pas super esthétiques pour les photos !

UNE CHOUCROUTE “HOMEMADE”

On continue à masser, masser, masser ! Je fus interrompue par l’arrivée du frero, j’ai donc laissé les tupperware de côté en me disant que les choux allaient encore cracher du jus. Yep, ce fut le cas mais pas encore assez ! Il est tard mais je termine l’opération pendant que mon cadet prend quelques clichés se demandant ce que je fabrique !

Delphine Remy

Ajoutez les graines de carvi. Je les ai oubliées!
Remplissez les bocaux – Placez le chou dans les bocaux en le pressant hyper bien. Versez tout le liquide dans les bocaux. Si nécessaire, versez de l’eau pour immerger complètement le chou. Mission accomplie pour le vert, mais comme d’hab le rouge n’a pas suffisamment “craché”. Si le chou est hyper frais, vous n’aurez vraisemblablement pas besoin de liquide.

UNE CHOUCROUTE “HOMEMADE”

Ajoutez les poids et couvrez – Ajoutez ensuite les poids, dans ce cas-ci le coeur du chou et le couvercle hermétique.

UNE CHOUCROUTE “HOMEMADE”

Operation fermeture des bocaux ! – Assurez-vous bien que le liquide recouvre bien le chou.

Laissez fermenter et soyez patient – Patience petits pas ! Laissez les bocaux dans votre cuisine pendant 7 jours, ensuite direction cave si vous en avez une, sinon la cuisine fera l’affaire pour autant qu’il ne fasse pas torride, c’est à dire plus de 20 degrés. La fermentation commencera le lendemain et durera entre 2 et 5 semaines en fonction de la température extérieure et de l’acidité désirée. Après 2 semaines, checkez l’acidité. Techniquement la choucroute est fermentée après quelques jours mais elle a un meilleur goût après 2 à 3 semaines. Le goût est le meilleur baromètre à ce stade-ci, arrêtez la fermentation quand le goût est à votre goût ☺ ! Petite note importante : c’est normal de voir quelques petites bulles et de la mousse pendant le processus. En revanche, vous ne devriez pas voir la moindre trace de moisissure. Si ça devait être le cas, retirez-la et vérifiez bien que le chou soit bien immergé.
Direction frigo – Une fois que vous avez atteint le niveau de fermentation désiré, vous pouvez commencer à la manger ou la garder au frigo jusqu’à 6 mois mais je vous garantis qu’elle ne durera pas tout ce temps tant elle est bonne !
À vos fourchettes ! La choucroute est délicieuse seule, ajoutée à des salades, des soupes froides ou comme accompagnements avec une viande ou un poisson.

print

Leave a Reply

Your email address will not be published.

TROP SYMPA DE LIRE MON BLOG !

On reste connectés ? Vous recevrez plein de recettes exclusives et mille astuces pour rester au top de votre forme !