•    |  


pegan

LE RÉGIME PEGAN, C’EST QUOI ?

1024 1024 Delphine Remy

Je suis sûre que comme la plupart des gens, vous êtes un peu perdu quand il s’agit de savoir ce qui est bon à manger ou ce qu’il faut à tout prix éviter. Il faut dire qu’on entend tout et n’importe quoi et qu’en plus, les études scientifiques ont le malheur de se contredire. Une vraie confusion pour beaucoup et je le comprends ! Alors que je ne préconise aucun régime particulier comme vous le savez, je voulais vous toucher un petit mot sur la philosophie PEGAN préconisée par un médecin américain que j’apprécie beaucoup, le Docteur Mark Hyman, qui fait un ramdam pas possible aux US pour faire comprendre l’importance de la médecine intégrative. Il est génial et ses bouquins sont extraordinaires ! Le mot PEGAN est par hasard sorti de sa bouche quand, sur un plateau télévisé, on lui a demandé de décrire sa philosophie alimentaire. Il a répondu « Je suis à mi-chemin entre le VEGAN et le PALEO » et booms, le nouveau mot a existé, le régime PEGAN.

Mark Hyman nous dit la chose suivante : « Finalement la base du régime PEGAN est hyper simple ; ce que Dieu a créé, mange-le, ce que l’homme a créé, vire-le ». Je vous avoue que je vais légèrement nuancer. Allez, analysons les grands principes.

Les Principes PEGAN

  • Consommez des aliments à faible indice glycémique

C’est-à-dire, contenant peu de sucre, de farine, d’amidon, ou de glucides transformés/raffinés. Mais pas de panique, ne tombons pas dans le fondamentalisme, les petits plaisirs sont autorisés… avec modération !

  • Faites le plein de fruits et légumes

Riches en phytonutriments renforçant vos défenses naturelles, les fruits et légumes devraient idéalement remplir 75% de votre assiette. Astuce pour rendre le tout plus excitant pour le palais : essayez d’associer 2-3 légumes différents pas repas. Et n’oubliez pas de manger coloré pour obtenir tous les nutriments dont le corps a besoin.  

Pour le reste, rien de neuf sous le soleil, on tente au maximum de manger local, de saison et bio !

  • Mangez de la viande de pâturage issue de l’élevage durable

Cette viande a une teneur élevée en vitamines A, D et Oméga-3 contrairement à la viande d’animaux élevés en batterie. Logique, ils n’ont pas vraiment eu l’occasion de ruminer une bonne herbe sous le soleil. Et en plus, bonus : vous n’avalez pas tous les antibios et hormones qui perturbent les vôtres. Les protéines provenant d’animaux nourris « à l’herbe » :

  • Ont une influence positive sur le bon cholestérol
  • Favorisent un taux de sucre dans le sang stable
  • Préservent la masse musculaire
  • Réduisent l’appétit et les fringales

Autre point important, le régime Pegan envisage la viande non pas comme la pièce centrale de votre assiette, mais comme un accompagnement. Votre santé et notre belle planète vous remercieront !

Et un max d’Oméga-3 présents dans le poisson, les noix, les graines de chia, les graines de lin, les œufs, les légumes verts, … Les noix, noix de coco, avocats, viande de pâturage contiennent aussi d’excellents graisses.

  • Evitez ce qui n’est pas naturel

Les additifs, les conservateurs, les OGMs, le glutamate de sodium, les colorants et autres produits chimiques sont à éviter autant que possible. Pas besoin de m’étendre là-dessus, ça tombe sous le sens !

  • Mangez suffisamment de protéines

Essentiel pour contrôler votre appétit et ne pas perdre en masse musculaire.

Et les œufs ? Tant de patients me disent encore : « Vous me suggérez de manger plus de 2 œufs par jour alors qu’on m’a toujours dit que les œufs étaient mauvais pour le cholestérol ». Je suis tellement heureuse que des études prouvent qu’il n’en est rien car les œufs sont une excellente source de protéines et de bons gras. Petite astuce : ne cuisez pas trop le jaune d’œuf pour profiter de toutes ses vertus.

Le poisson est aussi une excellente source de protéines (et d’Oméga-3). Pour éviter le mercure, privilégiez tant que possible le poisson sauvage et les petits poissons comme les sardines, maquereaux, harengs et anchois.

Quid des produits laitiers ?

Selon le régime Pegan : pas de produits laitiers. C’est important de savoir que 75% de la population adulte mondiale souffre d’intolérance au lactose.

De mon côté, je ne bannis pas tous les produits laitiers de mon frigo, mais je les achète CRUS, je m’explique.

  1. Les produits au lait cru contiennent des « bonnes bactéries », nourriture favorite des intestins.
  2. Le lait cru contient du lactase qui est l’enzyme indispensable pour digérer le lait. La pasteurisation tue cet enzyme importante. Super nouvelle pour les intolérants au lactose qui peuvent déguster des produits laitiers au lait cru ! Faites quand même le topo avec vous-même et voyez comment vous vous sentez.
  3. Le lait cru contient une quantité importante d’Oméga-3 alors qu’il contient peu d’Oméga-6 pro-inflammatoires.
  4. Le lait cru contient des phosphatases et des lipases. L’un aide les os à absorber le calcium et l’autre aide à absorber les graisses.

Si vous êtes enceinte ou intolérant(e) au lactose / à la caséine, je vous recommande de toute façon d’en parler avec votre médecin.

Quid du gluten ?

Le régime Pegan suggère de limiter la consommation de céréales, qu’elles contiennent du gluten ou pas. Pour des millions de personnes, gluten rime avec inflammation, troubles digestifs, maladies auto-immunes et problèmes de poids.

Pourquoi cette méfiance alors qu’on consomme du gluten depuis des centaines d’années me direz-vous ? Excellente remarque ! Le gluten d’aujourd’hui n’est plus celui que nos grands-parents consommaient. Mon conseil = limiter le gluten autant que possible et le remplacer par des graines sans gluten qui sont bien meilleures pour votre corps… et votre palais ! Explorez-les toutes ! Quinoa, riz entier, mil, amarante, sarrasin, autant de plaisirs gustatifs à découvrir. ½ tasse par repas suffit.

Plutôt simple et logique la philosophie Pegan, non ? Pour ma part, j’étais déjà adepte de ce « régime » Pegan avant que le concept soit tendance. Comme Hippocrate le disait : « Que ton aliment soit ton seul médicament », l’inverse est également vrai. Certains aliments peuvent réellement taxer notre santé.

Plus qu’une tendance ou un régime pour perdre du poids, le Peganisme est une vraie philosophie de vie basée sur des recherches scientifiques poussées. Je terminerai par dire que cette philosophie est une bonne ligne de conduite pour (re)découvrir les aliments sains non transformés qui ont le pouvoir de nous guérir physiquement et psychologiquement.

Et vous, convaincus ?

Je vous invite à regarder cette vidéo, Docteur Mark Hyman explique bien que la nourriture est bien plus que des calories, la nourriture est une information donnée au corps> https://www.cbsnews.com/news/pegan-diet-nutrition-expert-dr-mark-hyman/

print

Leave a Reply

Your email address will not be published.

TROP SYMPA DE LIRE MON BLOG !

On reste connectés ? Vous recevrez plein de recettes exclusives et mille astuces pour rester au top de votre forme !