•    |  


noix de coco

DEVENEZ ADDICT À LA NOIX DE COCO : PARTIE 1

1024 1024 Delphine Remy

L’huile de coco, c’est bien plus qu’une simple mode. C’était la grande tendance de l’année dernière et elle va durer. Des milliers d’études scientifiques ont donné leur verdict (environ 1500 pour être exact !). Les chercheurs ont constaté qu’en ajoutant simplement de l’huile de noix de coco à son alimentation, on améliore facilement sa santé. La liste des avantages est si longue que j’ai décidé de diviser ce sujet en deux articles de blog pour pouvoir détailler tous ses bienfaits.

Qu’est-ce que l’huile de coco exactement ?
L’huile de coco provient de la chair de la noix de coco. Vous pouvez l’acheter directement sous forme d’huile ou alors la faire vous-même pour être certain qu’elle ne contiendra ni conservateur, ni additif. J’avoue que j’opte pour l’achat en vérifiant bien qu’elle soit bio et qu’elle n’ait subi aucune transformation. Pour les plus motivés, il suffit d’extraire la chair de la noix avec un couteau, de la placer dans le blender, de la mixer avec un peu d’eau, de la verser ensuite dans un récipient étanche et de la laisser fermenter pendant quelques jours. L’huile de coco est très utile car elle peut être utilisée à la fois pour la cuisine et pour des raisons médicales.

L’huile de coco et votre cerveau
L’huile de coco constitue une alimentation parfaite pour votre cerveau. Le cerveau est comme une petite abeille constamment occupée. Il consomme près de 20% de l’énergie du corps et nécessite une consommation plus élevée en glucose que les autres parties du corps.
L’huile de coco est particulièrement adaptée car elle est riche en triglycérides à chaîne moyenne (MCT) qui contiennent des acides gras à chaîne moyenne (MCFA) qui sont métabolisés différemment que les autres acides gras. Comme mentionné plus haut, les cellules du cerveau utilisent du glucose pour l’énergie. Je m’explique. Lorsque le corps est faible ou dépourvu de glucose, le foie convertit les MCFA (comme ceux trouvés dans l’huile de coco) en cétones – qui sont ensuite transportés vers le cerveau comme combustible instantané, substitut donc du glucose. Augmenter l’apport en huile de coco permet donc d’augmenter les réserves d’énergies du cerveau, lui assurant du coup de fonctionner efficacement et sans interruption.

L’huile de coco et le diabète
Le diabète de type 2 a malheureusement grimpé en flèche. 29 millions de personnes diagnostiquées aux US, on ne bat pas ces records en Europe mais de plus en plus de personnes sont touchées chez nous aussi. Le diabète est une maladie où la capacité du corps à réagir ou à produire de l’insuline est altérée, entraînant des niveaux anormaux de glucose. Cette déficience ou résistance à l’insuline rend difficile le passage du glucose aux cellules. Si le malade ne change pas son alimentation ou ne prend pas le taureau par les cornes, les effets à long terme les plus fréquents du diabète sont des dommages aux vaisseaux sanguins cardiaques, du cerveau et des jambes, entraînant des complications nerveuses. Un enfer… Les MCFA trouvés dans l’huile de coco peuvent aider à normaliser la résistance à l’insuline et à réduire la tension sur le pancréas causée par cette résistance.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le sucre, la résistance à l’insuline et comment le diabète taxe le corps, je vous recommande de lire mon article de blog « Sucré… mais dangereux ! Quel réel impact le sucre a-t-il sur votre organisme ? »

L’huile de coco et Alzheimer
La maladie d’Alzheimer est une autre maladie qui provoque une détérioration progressive du cerveau. Elle entraîne la mort de cellules nerveuses et la perte de tissus. Les cellules cérébrales deviennent résistantes à l’insuline et ne peuvent pas métaboliser l’énergie. L’huile de coco, comme on l’a vu, contourne le processus métabolique du glucose et propose aux cellules du cerveau une énergie instantanée. La recherche montre que cette source d’énergie alternative a la capacité de réparer la fonction cérébrale.

Lisez mon article de blog : « Bien nourrir son cerveau », pour en savoir plus sur le fonctionnement du cerveau et les aliments à privilégier pour promouvoir une fonction cérébrale optimale.

Médecine préventive ! Hourra !
Après des années de discrédit, l’huile de coco a finalement gagné sa place bien méritée sur nos étagères. Des années de données scientifiques et de recherches montrent qu’ils s’étaient royalement plantés sur les bienfaits des graisses. La période du light a entraîné des taux d’obésité énorme car toutes les bonnes graisses ont été remplacées par le sucre. Heureusement aujourd’hui, tout le monde s’accorde enfin pour reconnaître l’importance des bonnes graisses, comme celles présentes dans les délicieuses noix de coco. En observant le passé, nous comprenons enfin pourquoi l’huile de coco a été utilisée pendant des milliers d’années pour réguler l’appétit et le poids, aider au bon développement de la masse musculaire, réduire le stress et améliorer la digestion. L’huile de coco a même des bienfaits pour la qualité et la perte de cheveux et elle peut même être utilisée comme écran solaire.

Huile de coco et la prévention des maladies cardiaques
L’huile de coco contient un max de graisses naturelles saturées. Ces graisses saturées augmentent le bon taux de cholestérol et aident à transformer le mauvais cholestérol en bon cholestérol. La conséquence est donc la diminution des maladies cardiaques et un cœur qui pète la forme !

Huile de coco et la prévention du cancer
Bien que d’énormes progrès aient été réalisés dans l’industrie médicale pour traiter les maladies chroniques comme le cancer, le nombre de personnes touchées continue de croître. Des recherches ont révélé que l’huile de coco a une qualité préventive particulièrement intéressante dans la lutte contre le cancer. Les cellules cancéreuses ne sont pas en mesure d’attaquer les cétones produites dans le système digestif et dépendent du glucose. La recherche continue de montrer que le sucre est la principale source d’alimentation du cancer en favorisant un environnement inflammatoire. On s’aperçoit qu’en adoptant un régime cétogène, le corps pourrait mieux lutter contre le cancer. J’en reparlerai dans un autre article.

Huile de coco et prévention des maladies des gencives/détérioration des dents
Le oil pulling a été utilisée pendant des siècles pour lutter contre la gingivite et les caries. Prenez 1 cuillère à soupe d’huile de noix de coco et 2 gouttes d’huile essentielle antibactérienne (comme celle de clous de girofle ou d’origan) et faites un bain de bouche pendant 15 à 20 minutes. Essayez de ne rien avaler.

Huile de coco et déséquilibre hormonal
Vous l’avez compris, l’huile de noix de coco est riche en acides gras saturés. Et les graisses saturées, telles que l’acide laurique, jouent un rôle important dans l’équilibre des hormones. Surtout chez les femmes. Des études ont montré que les femmes en périménopause et post-ménopause ont des niveaux d’œstrogènes fluctuants. Les acides gras essentiels trouvés dans l’huile de coco (et les avocats aussi) sont fondamentales dans le processus de production d’hormones. Si vous avez pris du poids, vous êtes sujet à de grosses fatigues, à des irrégularités menstruelles ou aux sautes d’humeur, vous avez probablement une production trop élevée ou trop faible d’hormones. Equilibrez vos hormones en mangeant de bons acides gras que l’huile de coco, les oméga-3 et 6, en faisant du sport et en chouchoutant vos intestins. Je vous invite à lire mon article « Trucs et astuces pour une bonne digestion ».

À très vite pour la deuxième partie de cet article !
Si vous avez des questions ou des commentaires, n’hésitez pas à les partager ci-dessous.

print

1 comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

TROP SYMPA DE LIRE MON BLOG !

On reste connectés ? Vous recevrez plein de recettes exclusives et mille astuces pour rester au top de votre forme !